ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Sciences et Technologies pour le Handicap

1960-2081
Publication abandonnée
 

 ARTICLE VOL 4/1 - 2010  - pp.39-53  - doi:10.3166/sth.4.39-53
TITRE
Perturbations cinématiques tridimensionnelles du tronc chez les lombalgiques

RÉSUMÉ

L’analyse de la flexibilité du tronc fait partie de l’examen des patients ayant des maux de dos. Les objectifs de cette étude sont d’estimer le nombre d’essais minimal pour quantifier les mouvements du tronc, de tester si les mouvements principaux et de couplage sont perturbés chez des sujets lombalgiques et de déterminer si la douleur a diminué après huit semaines de séances de kinésithérapie. Des repères furent placés au niveau T1, T12, S1 et sur les crêtes iliaques. Les sujets ont été évalués lors de cinq séries de mouvements de flexion antérieure et de flexions latérales et de rotations droite et gauche. Les amplitudes maximales ont été mesurées chez 13 sujets témoins et 14 lombalgiques avant et après huit semaines de séances de kinésithérapie. Un seul essai est suffisant (coefficient interclasse de 0.77). Aucune différence n’a été observée dans les mouvements principaux. Les lombalgiques avant traitement avaient une réduction de 27% dans les mouvements de couplage en rotation lombaire lors de la flexion latérale et de 15° dans les flexions latérales du segment thoracique et de 7° du tronc lors des mouvements de rotation. Le niveau de douleur avait diminué de 39,5% à 15%. L’analyse des mouvements de couplage semblent prometteuse pour tester la présence de maux dos et pour le suivi de l’amélioration consécutive aux séances de kinésithérapie.



ABSTRACT

Trunk motion assessment is part of the clinical evaluation of patients with low back pain (LBP). The objectives of this study are to estimate the minimal number of trials to quantify trunk movements, test if the principal and coupling motions are perturbed in LBP patients and determine if pain level has diminished after eight weeks of physiotherapy. Reflective markers were put over T1, T12, S1 and iliac crests. Subjects were filmed during five series of movements consisting of forward flexion and right and left bending and rotations. The maximum ranges of motion (ROM) were measured in 13 able-bodied and 14 LBP individuals tested before and after eight weeks of physiotherapy. One trial was considered sufficient (interclass correlation of 0.77). No difference was observed between the principal ROM. LBP subjects before treatment displayed a 27% reduction in the rotation coupling motion during bending and 15° and 7° less in the thoracic and trunk coupling bending respectively during trunk rotations. Pain level was reduced from 39% to 15%. It appears that coupling motions are good indicators of LBP and physiotherapy outcome.



AUTEUR(S)
Paul ALLARD, Franck BARBIER, Heydar SADEGHI, Benjamin BOUH LOUHA, Charles-Hilaire RIVARD

MOTS-CLÉS
Biomécanique, fiabilité, cinématique, mouvement de couplage, dos, lombalgie, douleur

KEYWORDS
Biomechanics, reliability, kinematics, coupling motion, trunk, low back pain, pain.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (604 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier